photo boudoir Alicia
Sensible au « vif » de l’autre

C’est Alain Damasio qui utilise ce mot, le « vif », et lui donne une dimension poétique, tout comme il lui donne un droit de cité, dans son ouvrage intitulé Les Furtifs. Le « vif », c’est le vivant en nous. C’est ce qui fait que nous sommes humains et suffisants à nous-mêmes.

Ce « vif », c’est ce qui me porte à vous parler d’Alicia.

Alicia est photographe professionnelle. Les clichés que vous découvrirez en parcourant son FB montrent des familles en balade, des nourrissons dans leur foyer, des mariages champêtres et chaleureux, quelquefois des portraits professionnels. Et c’est précisément ce qui ne la distingue pas des autres photographes.

La singularité d’Alicia réside dans sa capacité à prendre l’intime en photo, dans un respect, une pudeur et une justesse délicats. Le cœur de son art se trouve, me semble-t-il, dans les séances boudoir ou dudoir et dans son engagement bénévole pour Souvenange*.

Alicia y travaille sans filtre, au sens premier comme au sens figuré. Elle prend ce qui est, en se concentrant sur votre « vif ». En effet, elle sait photographier la vulnérabilité car elle ne la craint pas. Elle l’a apprivoisée. Et elle en tire des portraits de vie touchants, des portraits rares. La suite n’a pas besoin de mots. Je vous invite à découvrir son travail.

https://aliciaphotographe.com/